Le Préfet du Département du Littoral communique :

Il m’a été donné de constater que les abords de la route de pêche font l’objet d’une occupation anarchique par certains promoteurs de débits de boissons ou autres établissements de loisirs qui y installent des constructions en matériaux précaires et en prenant la chaussée comme des airs de stationnement des motos.

Cet état de chose empêche la viabilisation de la zone et la mise en œuvre des activités prévues dans le cadre du projet ‘Route des Pêches’’.

En conséquence, il est porté à la connaissance desdits promoteurs qu’ils disposent rigoureusement à compter du vendredi 6 juillet 2018 de 72 heures pour procéder à l’enlèvement volontaire de leurs installations.

En tout état de cause, toute personne qui refuserait de s’exécuter dans ce délai y sera contraint par la force publique.

Fait à Cotonou, le 06 juillet 2018

Modeste S. Toboula